Bébé 7 mois visite les Cinque Terre et Florence

Bébé avait 7 mois lorsqu’il a vécu son premier voyage. Le projet remonte au jour où j’apprenais à mon compagnon qu’il allait devenir papa, c’était en janvier 2016. Quelque part, au milieu de ce moment d’émotion j’avais lancé « …et pour notre premier voyage à 3, je vous emmènerais voir la porte du Paradis à Florence ». À 19 ans, étudiante en histoire de l’art, j’avais travaillé un été comme guide dans cette ville italienne. J’avais donc pas mal de choses à transmettre à ma famille en devenir et j’avais du temps pour bien préparer ce voyage. Parfait!

Avril 2017, départ vers les Cinque Terre!

Partant de Nice en voiture, nous avons roulé jusqu’aux Cinque Terre pour découvrir ces villages côtiers inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO. C’était hors saison alors nous avons eu la chance d’éviter la foule. Les paysages sont irréels! Je vous en offre quelques aperçus, pour vous donner le goût de découvrir ce petit coin d’Italie.

Nous passions une nuit à Vernazza (je ne regrette pas d’avoir choisi ce village parmi les cinq, il offre une bonne animation nocturne avec ses restaurants, ses petits magasins et ses bistros cachés). Nous avons fait quelques randonnées pour admirer les villages de plus loin. Entre chaque village nous prenions le train, car pour tous les visiter en 1 jour et demi, il faut être efficace! Il y a 5 à 10 minutes entre chaque gare. Bébé était transporté en porte-bébé et en poussette selon l’activité.

En route pour Florence!

Nous avons passé 3 nuits à Florence dans un hôtel idéal! L’Hôtel Alessandra. Il est situé près des Offices sur le bord de l’Arno. J’avais demandé une chambre au calme avec vue sur le fleuve, nous avons eu la chambre 24.

Sachant qu’un bébé nous accompagnait, ils nous ont offert spontanément un lit pour lui. Disons-le, l’avantage de voyager avec bébé en Italie c’est que les Italiens sont toujours équipés, ils aiment tellement les enfants. Dans tous les restaurants nous avions une chaise haute, partout où nous dormions il y avait un lit bébé. Autant dire que ça permet de voyager léger.  

Chambre 24 : Arthur et son lit de bébé gracieusement prêté par l’hôtel

Un tour des musées

Depuis mes 19 ans, il y avait eu des changements à Florence. Et le plus important était l’affluence de touristes qui s’étaient outrageusement démultipliés! De ce fait, il est préférable de réserver ses billets pour visiter les musées, sous peine de faire une file impensable ou de simplement risquer de ne pas pouvoir entrer. J’adore organiser les voyages, mais prévoir un horaire militaire (sans connaitre la météo) bien à l’avance, est hors de question!

Heureusement, il existe la Firenze Card, qu’on peut retirer dans plusieurs endroits de la vieille ville. Ça nous a sauvé la vie. Elle coûte 72 euros par adulte et donne accès « coupe-file » à tous les musées, palais, églises, jardins et aux transports en commun. Au prix que coûtent les musées, elle se rembourse après 3 à 5 visites environ. 

J’ai ainsi tenu ma promesse, nous avons vu la Porte du Paradis (sa réplique sur le Baptistère) et la cathédrale Santa Maria del Fiore.

Voici d’autres lieux que je considère incontournables :

  • Le musée des Offices pour voir le Printemps et la Naissance de Vénus de Michel-Ange.
  • L’Académie pour voir le David
  • Le couvent San Marco pour faire le tour des fresques du Fra Angelico (en particulier l’Annonciation, une des oeuvres les plus célèbres de la Renaissance Florentine)
  • La Basilique Santa Croce dont la largeur avait rendu l’utilisation d’arches en pierre impossible, il avait donc fallu utiliser une charpente en bois qui donne l’impression d’être dans un bateau retourné. C’est ici que reposent bon nombre de personnages illustres comme Machiavel, Galilée, Michel-Ange, Dante Alighieri…    

Évidemment, la liste n’est pas complète, mais c’est un bon début!

Transport de bébé pendant les visites

Premier voyage pour bébé, nous ne l’avons pas ménagé. Il a suivi chaque visite, il regardait avec curiosité les tableaux de maîtres. Il a aimé les pauses dont nous avions besoin aussi à l’hôtel en début d’après-midi. Un bébé s’adapte magnifiquement au rythme qui lui est donné. Bien sûr, cela demande tout de même de la préparation et de le mettre à l’aise.

Nous avions acheté une poussette confortable, qui s’allonge complètement et dont le pare-soleil descend assez bas pour l’isoler s’il a envie de dormir à l’abris des regards indiscrets. Pour notre bien-être à nous elle devait être légère, facile à plier d’une seule main et solide pour les voyages en avion et les routes pavées. Notre choix s’est porté sur une poussette européenne assez chère ici au Québec malheureusement, mais à prix plus correct en France : la Maclaren Quest. 

Nous avions aussi un porte-bébé ergonomique et douillet qui lui permet d’être collé à nous (pour un dodo réconfortant), face au monde (sa position préférée finalement) ou dans le dos (pour plus tard, 7 mois il est trop petit). Le critère était aussi qu’il soit agréable à porter pour nous. Notre choix a été le fameux BabyBjörn One.

Et l’ingrédient de voyage le plus important, la tendresse. Son papa l’a beaucoup gardé au bras et nous avons interagi avec lui sans arrêt pour lui montrer les belles choses, lui faire toucher des textures…

L’horaire, les repas et la nuit de bébé

Concernant l’heure des repas, nous avons gardé les heures habituelles de bébé, même si nous n’avions pas faim, même si nous aurions eu la force d’attendre pour faire une dernière visite. Ça nous semblait important de conserver ses repères dans le temps et de l’aider à retrouver un peu son rythme habituel.

IMG_1710-mask

À l’Osteria del Proconsolo

Niveau alimentation, nous avons acheté des pots tout faits sur place. L’hôtel nous a indiqué un super magasin dédié aux bébés, il y a TOUT : Nuova Ideal Bimbo qui se situe Via /R, Viale Ludovico Ariosto. 

D’habitude, je cuisine maison, mais j’avais cherché sur internet les meilleures marques bio italiennes. On a opté pour Hipp dont la liste des ingrédients nous plaisait bien. Aussi je l’allaitais ce qui a beaucoup facilité les choses! Hop, une terrasse de café choisit pour ses chaises avec accoudoirs et il avait son lait de suite, sans nous encombrer ni demander de chauffer! Le gros luxe!

IMG_1631

À Vernazza

Pour le dodo, le truc qui nous a beaucoup aidés, c’est sa veilleuse. Il dort depuis toujours avec une veilleuse Totoro qu’on recharge. Nous l’avions emmenée avec nous et, chaque nuit, il dormait avec. Ainsi, même dans un lit inconnu, dans un nouvel endroit, lorsqu’il ouvrait un oeil dans la nuit noire, il retrouvait son bon vieux Totoro! Bébé a besoin de repères pour se sentir rassuré.

Bébé en voiture

Personne n’est parfait, il y a eu une ou deux petites crises! Mais stratégiquement, nous avons choisi de profiter des siestes pour rouler au maximum et à son réveil celui qui ne conduisait pas se mettait à côté de lui pour jouer. Lorsque l’impatience commençait à arriver, c’était signe qu’il était temps de faire une grosse pause. Nous prenions alors du temps pour manger, jouer, se changer… Le mieux c’est de s’adapter au rythme de bébé. J’aime le voir comme un surfer qui négocie sa vague, on ne sait pas jusqu’où elle va nous emmener, ni quelle forme exacte elle va prendre, mais on se lance et on se fond avec elle pour profiter du moment qui s’offre. L’important c’est la sécurité et de prendre son temps.

Pour finir, je dirais qu’il y a quelques leçons que ce voyage nous a confirmées : pour avoir un bébé zen, il faut être des parents zens et pour avoir un bébé intéressé, il faut l’inclure entièrement dans chaque aventure!

 

3 réflexions sur “Bébé 7 mois visite les Cinque Terre et Florence

  1. Sophie dit :

    Bonjour, j’envisage aussi les 5 terres pour premier voyage avec bébé, je voudrais qd même pouvoir utiliser la poussette et pas que le porte bébé, vous qui avez essayé, est ce faisable ? Pour qu’elles activités ? Merci !

    J'aime

    • La maman exploratrice dit :

      Bonjour Sophie, nous avions effectivement les deux, c’est donc bien faisable! Le plus dur sera à la sortie de certaines gares (escaliers) et pendant certaines marches dans des villages comprenant beaucoup d’escaliers (Vernazza est faite à 90% d’escaliers haha mais c’est immanquable). L’idéal donc c’est d’avoir les 2 : poussette parapluie et porte-bébé.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s