Les phrases à ne pas dire concernant l’allaitement

Qu’on allaite ou pas, qu’on soit maman ou papa, il y a des phrases qu’on aimerait ne pas entendre ! Attention, ça ne veut pas dire qu’elles sont toutes dites intentionnellement pour nous agacer, mais parfois notre réalité fait que cette question dérange.

« Tu vas arrêter quand ? »

Cette phrase peut être très innocente, mais souvent elle s’accompagne d’un jugement suivant notre réponse. Soit, on se fait rappeler que l’OMS recommande d’allaiter plus longtemps que ce qu’on envisage ; soit au contraire, que nos prévisions sont trop tardives, l’enfant sera « trop grand »

Les préjugés de chacun (tout comme les qualifications médicales et sémantiques du verbe « recommander ») peuvent rester là où ils sont. C’est toujours étonnant de voir que sur ce sujet, il est si facile d’être intrusif et de piétiner littéralement la liberté d’une autre. 

« Pourquoi tu n’allaites pas ? »

Pour une mère qui appréhendait les jugements, qui s’est effectivement fait regarder de travers par les infirmières de l’hôpital et qui a peur d’accuser d’autres regards de ce type dès qu’elle sort un biberon en public, cette question prend des airs de critique. D’autant qu’une mère n’a pas forcément envie d’expliquer ses raisons intimes !

« Tu n’as pas l’impression qu’il a encore faim ? »

Alors, les impressions de chacun dès que bébé fait un geste c’est vraiment énervant pour plusieurs raisons : 1 — c’est mon enfant, je sais exactement quelle mimique il fait quand il a faim ! 2— vu l’énergie et le temps investi à nourrir bébé, chaque fois qu’on dit ça on entend « mauvaise mère qui ne nourrit pas bien son enfant ».

« Tu vas allaiter en public ? »

Non, j’hésitais entre me cloitrer, régler mes horaires pour être chez moi à chaque tétée ou dire à bébé « abstient toi d’avoir faim, on est dehors, ce serait mal poli pour les braves gens autour de te voir manger »… 

Est-ce que je devrais me laisser impressionner par cette mode rétrograde qui voit d’un œil louche un sein qui nourrit ? Quand j’étais petite, les mères allaitaient sans se poser de question, sans se cacher, dans la rue, dans les parcs, sur les plages… Les enfants ne sexualisent pas la poitrine d’une femme, ils ne portent pas encore le regard dénaturé sur le corps humain comme le font les adultes.   

« Pourquoi tu insistes… donne lui du lait. » 

Voici une phrase qui nous a été proposée sur Facebook par Carole, agacée de se l’entendre dire (et elle n’est pas la seule!)

L’allaitement peut connaitre des débuts difficiles pour de nombreuses raisons (je vous réserve un article sur ce sujet), alors lorsqu’on cherche du réconfort et de la motivation auprès de nos proches on se heurte souvent à : « si ça marche pas, arrête et donne lui du lait de formule! » Non, non, non et non! Vous diminuez ses efforts, qui demandent tant d’énergie! Elle a besoin d’être soutenue, encouragée puisqu’elle montre son désir de continuer malgré les difficultés (attention à ne pas mettre de pression sur celle qui souhaite arrêter et qui a besoin de soutien). Encore une fois, il faut pas aller à l’encontre des choix individuels.  

Et vous, les mamans et les papas, avez-vous des phrases qui vous accrochent concernant l’allaitement ? Écrivez-les en commentaire et je les ajouterais à l’article ! 😉

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s