« Le plaisir c’est jouer et jouer c’est apprendre »

J’ai bien vu qu’on me regarde de travers lorsque je dis que je n’aime que les jeux et jouets qui enseignent quelque chose à mon bébé. J’entends les « elle n’est pas très drôle celle-là », « est-ce qu’elle va laisser son enfant avoir du plaisir ? », « apprendre, apprendre, toujours apprendre, jouer c’est jouer, fiche lui la paix ! » Voici donc ma réponse.

L’essence du plaisir 

Le plaisir de l’enfant vient justement de ce qu’il apprend. Une activité qui lui permet d’exercer ses habiletés, de découvrir une nouveauté, de réfléchir, d’imaginer, de se dépasser, voila le plaisir.

Avez-vous vu le visage concentré d’un bébé de 7 mois qui fait passer un objet d’une main à l’autre ? Avez-vous vu sa fierté lorsqu’il comprend qu’il y a une relation de cause à effet lorsqu’il fait tomber une balle ? Plus tard, l’enfant répète « papa regarde, regarde… aaah t’as pas regardé !!!! ». Pourquoi veut-il qu’on regarde ? Parce qu’il est fier, parce qu’il maitrise quelque chose de nouveau. Sa satisfaction est immense.

À contrario, l’enfant perd son plaisir et se frustre lorsqu’il se retrouve face à une activité dont il ne comprend pas les règles ou le fonctionnement.

Ceux qui me critiquent disent « le plaisir c’est jouer ». Et moi j’ajoute que « le plaisir c’est jouer et jouer c’est apprendre ».        

Apprendre quoi ?

Il ne faut pas oublier qu’un bébé doit tout apprendre. C’est beaucoup ça hein ! Il doit développer ses fonctions motrices, son langage, son intellect, sa réflexion, gérer ses émotions, sa force, ses besoins… C’est sans limites. Donc, qu’il empile, qu’il trie, qu’il court après la balle avec ses amis, qu’il fasse un exercice de logique, qu’il fasse un jeu de rôle dans la cabane, qu’il manipule, bouge, tourne, crée… tout est une activité qui a le mérite de lui enseigner quelque chose.

Un enfant c’est un petit scientifique, un explorateur qui agrandit chaque jour son champ d’action dans le monde. Il le fait en jouant. Parce que malheureusement en grandissant on nous enseigne une chose terrible, on nous persuade qu’apprendre ce n’est pas drôle, que c’est l’inverse du plaisir.

Bientôt, mon bébé pensera qu’apprendre c’est rester assis derrière un bureau, derrière des livres. C’est ce que croient ceux qui me critiquent. Je n’ai pas cette vision. Apprendre ce n’est pas contraindre et lire ce n’est pas un devoir.

Alors, pourquoi je refuse certains jouets ?

Certains jouets sont pauvres en réflexion, en logique et certains sont même assez perturbants. Je pense par exemple à de trop nombreux jeux électroniques qui s’allument et font du bruit sans aucune cohérence. Bébé appuie sur un bouton et voilà que tout s’illumine et une longue musique commence. Lorsqu’il essaye de comprendre ce qu’il vient de se produire, la machine s’impatiente et se remet à produire des sons. 

La plupart des bébés s’en détournent finalement pour préférer jouer avec… une bouteille d’eau par exemple. Tant mieux, la bouteille d’eau aura au moins le mérite de lui montrer des relations de cause à effet et les points d’équilibre ! Des sujets qui vous semblent sérieux, mais qui sont, pour bébé, une vraie source de plaisir 😉 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s