Paco et la musique

Il y a quelques temps, je vous ai parlé de la collection « Mes premiers livres sonores » de Gründ. Aujourd’hui, je voulais vous présenter un drôle de petit chien jaune, nommé Paco, qui découvre et nous fait découvrir différents styles musicaux.

Des livres à partir de 3 ans… mais pas que

Ces livres sont à destination de 3-6 ans, mais mon petit Pirate les manipule depuis ses 18 mois. C’est un choix personnel, mais je ne l’ai jamais limité aux livres à page épaisse, cartonnée ou plastifiée. Je préfère qu’il prenne l’habitude de tourner des « vraies » feuilles, ce qui demande minutie et application… bon, on n’est pas à l’abri de quelques pages froissées mais ce n’est pas bien grave. Par contre, avant 2 ans, ce sera certainement à vous d’appuyer sur les boutons qui sont un peu difficiles à activer.

De la Nouvelle Orléans à l’Afrique

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une chose est sûre, Paco nous fait voyager. Avec le Jazz, Magali Le Huche, l’illustratrice, nous plonge dans les rues de la Nouvelle Orléans qui respirent la musique. On se laisse prendre par l’ambiance, avec les musiciens qui entrent peu à peu « en scène » comme leur public. On se laisse balader au son de véritables airs de jazz jusqu’au concert final. Un seul bémol, les petits bruitages qui s’ajoutent aux extraits musicaux. Je n’ai toujours pas compris leur lien avec l’histoire et leur utilité.

Par contre, pour la musique africaine, aucun bémol. Un vrai coup de cœur pour nous comme pour mon petit Pirate qui passe son temps à le feuilleter. On y découvre des instruments peu connus (je n’en connaissais pas la moitié !), les musiques sont agréables (on a envie d’aller plus loin pour en connaître plus). Encore une fois, les illustrations nous font réellement voyager et trouvent un écho parfait avec l’ambiance sonore (les musiques mais aussi les bruitages). A 33 ans, je ne connaissais pas le balafon, la sanza, le tana… à 2 ans, petit Pirate sait déjà dire les mots, les reconnaître en image et à l’oreille !

Un livre à faire évoluer

De la simple lecture/écoute, on peut faire évoluer le livre grâce à différentes activités. A la fin de l’histoire, on retrouve en dessin les différents instruments vus/entendus pendant l’histoire et la page des sons. Généralement, je profite de ce moment pour demander à mon petit Pirate de me dire quel instrument il veut réécouter. On peut aussi dire le mot, pour qu’il retrouve l’instrument ou lui montrer l’instrument pour qu’il dise le nom. On peut également s’amuser à faire deviner un instrument juste en l’écoutant. Bref, ce ne sont pas les activités qui manquent avec ces livres musicaux de qualité et intelligents.

Par TeaPot Carye, la maman éditrice!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s